Esper100

Tout ce qui ne se régénère pas dégénère


La préface de l’ouvrage d’Edgar Morin, Enseigner à vivre, que j’ai eue l’occasion de lire en 2016 suite à une journée de recyclage ISCO, nous invite à cette réflexion : « Lions inséparablement la formule de Hans Jonas sur la planète dégradée que nous laisserons à nos enfants et la formule de Jaime Semprun s’inquiétant des carences de notre éducation : « quelle planète allons-nous laisser à nos enfants ? » et « À quels enfants allons-nous laisser le monde ? ».

Mai 2019. En préparation de cet édito, je ré-ouvre ce petit livre rouge juste avant de refermer la page d’un grand bout de ma vie professionnelle au CIEP. Je relis ces quelques phrases et je me dis, amusée, que sans le savoir Edgar Morin a mis à l’époque en mots le trait d’union que je m’apprête à dessiner au pied du chemin. Pendant presque 17 ans je me suis engagée dans un mouvement unique et essentiel qui cherche sans relâche à participer à la construction d’une société juste, égalitaire, solidaire, reconnaissant et soutenant l’émancipation collective et individuelle. Demain, je souhaite contribuer à ma mesure comme institutrice à faire de l’institution scolaire un lieu réellement démocratique d’ouverture et d’inclusion.
Esperluette 100 (Avril/Mai/Juin 2019)

 

 
agenda
 
newsletter

L'Esperluette