images/logo_ciep_QUADRI.jpg
Esper75L’Art -sous des formes artistiques traditionnelles (théâtre, chant, peinture, écriture, cinéma), ou toute autre production culturelle- peut être un outil pour décrire, de façon critique, l’état du monde. Le philosophe Jacques Rancière est une référence incontournable pour analyser les relations entre art et politique. Ses écrits permettent de comprendre l’effet produit par une oeuvre artistique sur les différents acteurs sociaux. Ses propositions développées dans Le spectateur émancipé ont été notre fil conducteur pour éclaircir la question de l’art politique, de la relation entre l’Art et la Critique, dans une démarche émancipatrice. Cette analyse envisagera ainsi la question de l’efficacité et de la spécificité de l’art politique. En effet, depuis quelques années, un certain nombre d’artistes insufflent, de manière consciente, une dimension politique à leurs productions artistiques, en mettant à nu, pour les spectateurs, les formes de domination de notre société.
Esperluette n°75 (Janvier/Février/Mars 2013)