images/logo_ciep_QUADRI.jpg

Esper89Quand la petite voix du reportage dessiné est de celles qui redonnent du sens à la notion même de reportage

Nommée, depuis 1964, 9ème art, il est aujourd’hui difficile de le démentir: la Bande Dessinée est un art reconnu. Politiquement, par la FWB qui soutient des projets d’auteurs et des maisons d’édition, et également par sa consécration avec le CBBD2. Médiatiquement, notamment,  via la large publicité faite au Festival d’Angoulême. Enfin, économiquement,  la BD étant aujourd’hui considérée comme une réelle industrie culturelle3.
La reconnaissance de la BD par le Politique,  les médias et l’Economie est liée à sa mise au service de la société.  Citons tout d’abord son lien avec l’école et ses utilisations didactiques,  de l’histoire à l’économie, et, de manière plus osée, par ce récent projet «Sociorama: la banlieue du 20 heures», qui illustre une thèse sur la fabrication des reportages du JT sur les banlieues.  La BD est aussi devenue un outil de communication utilisé par les agences spécialisées dans la communication des entreprises et des institutions.
Enfin, et non des moindres, la BD est au service du plaisir. Un plaisir individuel dans un premier temps mais qui est source de lien social, chacun-e cherchant à partager cette expérience jubilatoire avec d’autres.
Esperluette n°89 (Juillet/Août/Septembre 2016)