06032015JEVoitures ou vélos partagés, jardins coopératifs, locations d’appartements entre particuliers, participation à l’élaboration de nouveaux produits, plateformes d’échanges de services, de savoirs, crowdfunding, monnaies alternatives : autant d’initiatives qui foisonnent, témoignant d’une volonté de nombreux citoyens de « faire de l’économie autrement », que ce soit au niveau très local ou au niveau international. Alors que l’économie libérale capitaliste montre de clairs signes d’essoufflement (voir même de dysfonctionnements profonds), ces initiatives d’économie collaborative développent de nouveaux modes d’organisation économique. Si elles suscitent l’enthousiasme, elles ne sont pas sans poser des questions, notamment en termes de gouvernance ou de régulation fiscale. Nouvelles formes d’agir citoyen ou forme exacerbée du capitalisme, l’économie collaborative interroge également notre mouvement, et ses composantes syndicales, mutuelliste et d’éducation permanente, dans leurs actions et réflexions. Cette journée d’étude sera l’occasion de réfléchir ensemble à ces différentes questions.
Pour plus d'infos :

J.E.21112014

Prochaine journée d'étude sur LES DROITS CULTURELS - vendredi 21 novembre 2014 à l'Institut Cardijn

Invitation

 

  • 9:00 Accueil
  • 9:30 Introduction - Frédéric LIGOT, secrétaire politique du MOC
  • 9:40 Des droits ancrés dans le mouvement ouvrier - Christine MACHIELS, directrice du CARHOP (Centre d’Animation et de Recherche en Histoire Ouvrière et Populaire)
  • 10:20 Quels droits culturels pour quelles politiques culturelles? Céline ROMAINVILLE, chargée de recherches du FNRS, professeure invitée à l’Université catholique de Louvain, l’Université libre de Bruxelles et l’Université Saint-Louis - Bruxelles
  • 11:15 Les derniers héritiers des lumières: droits fondamentaux, démocratie et politiques culturelles - Roland DE BODT, directeur de recherches à l’Observatoire des Politiques Culturelles
  • 12:00 Échange avec la salle
  • 14:00 Une analyse critique des usages et des effets sociaux de la théorie des droits culturels - Jean BLAIRON, directeur de RTA (Réalisation, Téléformation et Animation)
  • 14:40 Droits culturels en pratique: Table ronde d’acteurs de terrain
    • Nadège ALBARET, coordinatrice à PAC (Présence et Action Culturelle)
    • Edith GRANDJEAN, directrice du CCBW (Centre culturel du Brabant wallon)
    • Laurence BLESIN, directrice de la FEC (Formation Education Culture)
    • Jean-Michel CHARLIER, secrétaire général des Équipes Populaires
  • 15:45 Échange avec la salle
  • 16:00 Conclusions politiques - Christian KUNSCH, président du MOC
Bloquez cette date et rejoignez-vous à Louvain-la-Neuve, Institut Cardijn.

Inscription : http://ciep.be/2012-11-29-08-08-12/inscriptions
MemorandumPostelectoral2014-FESEFA01Le triple scrutin du 25 mai est derrière nous… Les informations qui nous parviennent sur les difficultés financières sérieuses des entités fédérées et sur les restrictions budgétaires qui s’annoncent ne sont certainement pas de nature à rassurer le secteur de l’Education permanente. De toute évidence, il est fondamental de rappeler aux responsables politiques les priorités en matières sociale et culturelle auxquelles les futurs gouvernements devront s’atteler de toute urgence, sans quoi c’est tout un secteur qui risque de subir de plein fouet les mesures d’austérité qui se profilent !

Pour lire la suite du communiqué de presse, veuillez cliquer ici.
Pour télécharger le mémorandum du FESEFA, merci de cliquer ici.
rubon115-e2da9
 
Ca bouge
 
 
En Belgique, nous sommes systématiquement assurés sur nos lieux de travail. Au Brésil, à cause des conditions de travail déplorables, des travailleurs ont perdu la vie sur les chantiers de construction du Mondial. Mais ce n’est pas fini, un autre combat commence : celui des JO 2016, déjà en préparation à Rio de Janeiro. Alors ne baissons pas la garde ! Ce qui est acquis chez nous doit être défendu partout dans le monde. C’est pourquoi nous devons soutenir les mouvements sociaux brésiliens avec la même vigueur qui a mené les Diables au Mondial.
 
 
Ceux qui ne vont pas voter, ils disent quoi ?

BVBannerShowcaseA deux pas des prochaines élections régionales, fédérales et européennes de mai 2014, des partenaires institutionnels, associations d’éducation permanente et organisations syndicales, ont ensemble décidé, en janvier 2014, d’unir leurs forces et de former une plate-forme pluraliste en faveur du vote démocratique. Le ton de cette campagne est volontairement décalé et placé sous l'angle de l'humour, tout en conscientisant la population sur l'importance d'aller voter.
Le slogan de la campagne :  Assez rigolé, allons voter !
Toutes vos fausses (bonnes) excuse sur www.faussesbonnesexcuses.be
SSociale2014Nous apprécions utiliser les fonctions collectives: crèches, écoles, hôpitaux, justice, culture, équipements de transports, … Nous en revendiquons l’augmentation quantitative et l’amélioration de la qualité. Pour financer tout cela, l’impôt est incontournable. Pourtant, personne ne semble très heureux de la contribution qu’on lui demande de faire.
De l’impôt, on exige toujours plus : impacter le développement économique, influencer les comportements, lutter contre l’engorgement automobile,…
Subsiste-t-il une marge pour une politique fiscale au niveau des Etats dans un contexte européen de plus en plus (dé)régulateur ? Comment les choses se présentent-elles entre le fédéral, les Régions et les Communautés après la 6e réforme de l’Etat ?
Aujourd’hui, toutes les forces disent vouloir la réforme fiscale : quels contenus faut-il lui donner pour qu’elle soit juste, redistributive et efficace ? De tout ce qui circule, comment distinguer les fausses bonnes idées des vraies ?

Pour télécharger notre programme complet, veuillez cliquer ici
 
Vous pouvez vous inscrire à la semaine sociale 2014 via le site du MOC : http://www.moc.be/

 
agenda
 
newsletter