Comment utiliser les cartes postales dans une animation pédagogique ?

 


Les cartes postales de la campagne peuvent être utilisées lors de vos animations pédagogiques et différentes activés. Voici quelques pistes pour une utilisation ludique. Cartes recto/verso
  • Utiliser les cartes pour susciter le débat :
    • Faire un débat mouvant à partir de chaque carte postale en posant des questions « polémiques » sur les thématiques abordées par la carte.
    • Demander aux participant-e-s d’organiser un débat sur les thématiques abordées, en se basant sur les cartes et l’outil «les idées reçues sur la protection sociale »
  • Utiliser les cartes pour aborder le quotidien de vos publics
    • Demander à chacun de choisir une carte qui symbolise une situation qui le touche particulièrement et expliquer pourquoi.
    • Demander à chacun de choisir une, de la présenter et de dire comment ça pourrait l’affecter s’il n’y avait pas de protection sociale.
  • Utiliser les cartes en les accrochant lors de vos événements (salons, festival, lieu de rassemblement)
    • proposer un petit jeu (débat, quizz, etc.) aux personnes visitant le « stand » sur bases des infos auxquelles font référence les cartes.
    • compiler les réactions des participants.
  • Utiliser les cartes pour initier une réflexion et une recherche d’informations sur la protection sociale
    • Demander aux publics comment il comprend le message de la carte et proposer de faire une recherche pour approfondir la question (notamment dans les documents de la campagne et la mallette pédagogique).
  • Organiser un jeu de cartes pour montrer l’aspect global de la question de la protection sociale, sous forme de « jeu des six familles » :
    • distribuer aux participant-e-s six cartes au hasard et leur demander de reconstituer la série complète.
    • Pour obtenir une carte ils doivent trouver un lien entre une carte déjà dans leur jeu et celle qu’ils/elles souhaitent.
  • Montrer qu’une protection sociale au Nord et au Sud est importante
    • A partir des cartes postales, réfléchir aux impacts différenciées que ces questions peuvent avoir au Nord et au Sud, mais aussi sur les hommes et sur les femmes.
  • Susciter l’engagement sur les questions abordées par les cartes postales
    • À partir des cartes postales, demander aux participant-e-s comment ils/elles pensent qu’on pourrait agir
    • Elaborer une liste d’actions possibles et d’associations ou institutions qui sont actives dans le domaine
Et bien d’autres possibilités encore : n’hésitez pas à nous dire comment vous avez utilisé les cartes. Nous publierons vos idées (et vos photos éventuelles) sur cette page.


Défendre la protection sociale à coups de crayons

5 Cartes postales BooM BD-4

Stéphanie Baudot, permanente CIEP communautaire

«Comment défendre au mieux la protection sociale comme levier de solidarité et de développement, ici et partout dans le monde ?» Cette question a réuni de nombreux acteurs, militants et défenseurs de la protection sociale lors de la Journée des Possibles, organisée en mars dernier par Solidarité Mondiale, le CIEP, la CSC, la Mutualité chrétienne, Altéo, Enéo, et les Equipes Populaires.  Une série d’ateliers thématiques ont été l’occasion de questionnements et d’échanges sur les enjeux et défis de la protection sociale au Nord et au Sud. 
Armé de crayons de couleurs, le dessinateur Yakana en a tiré la substance dans une panoplie de caricatures au ton humoristique et engagé.  Le CIEP et Solidarité Mondiale, partenaires de la Campagne « Protection sociale pour tous »,  en reprennent quelques-unes pour illustrer des cartes postales dont la vocation est de rappeler au grand public la nécessité d’une protection sociale universelle issue de la solidarité entre toutes et tous. 

5 Cartes postales BooM BD-6Dessin d’humeur, dessin d’humour 

Inspirées des échanges entre participants, les caricatures racontent, par l’intermédiaire du regard du dessinateur, une vision collective et solidaire de la protection sociale et mettent en lumière les défis actuels pour la mise en place et la consolidation d’une protection sociale forte partout dans le monde.  Elles offrent une vision du monde synthétique, cinglante et engagée qui invite le lecteur à réfléchir, à prendre du recul, à se remettre en question et à se positionner. En un trait, elles proposent ainsi un regard critique sur la société avec l’intention «de faire rire (ou sourire), de faire réagir ou de déranger, d’éveiller l’esprit critique des lecteurs, de faire débat». Par ce biais, elles représentent un outil pédagogique pertinent pour amener la réflexion sur l’enjeu crucial de la protection sociale.  Pour lire l'intégralité de l'article  -  Cartes recto/verso - Set A3

 

set a3 imprimante

Bresil-3

 

Documentaire - Récit de voyage au Brésil

Rencontre de travailleurs et travailleuses brésiliens autour des questions de travail, protection sociale, féminisme, environnement...

Dans le cadre de la campagne Protection Sociale pour Tous, menée par Solidarité Mondiale (entre autres), un voyage d’immersion s’est déroulé au Brésil et plus particulièrement auprès des partenaires dont les actions sont liées à la protection sociale (syndicat, centre d’action communautaire, mouvement des travailleurs chrétiens...) du 15 au 29 janvier dernier. Ce voyage s’inscrivait pleinement dans une démarche d’éducation au développement. Il s’agissait, grâce à la découverte de la réalité du Sud et des organisations partenaires présentent sur place, d’amener des cadres et des animateurs des différents mouvements du MOC à devenir des relais de la sensibilisation et de la mobilisation sur les enjeux Nord-Sud en général et ceux de la protection sociale en particulier.

Voici le récit sonore de ce voyage

 

 Ici et la basIci et là-bas

Le 17 janvier 2016, douze représentants du Mouvement ouvrier chrétien, du CIEP, de la CSC, de la Mutualité chrétienne, des JOC et d’Altéo s’envolaient pour le Brésil. Des vacances ? Non, mais un programme de rencontres et d’échanges sur la protection sociale avec les partenaires de Solidarité Mondiale sur place. De Sao Paulo à Rio de Janeiro en passant par Recife, dans le nord du Brésil, découvrez le récit de ces voyageurs partis à la découverte de la réalité brésilienne, bien loin de celle que nous connaissons en Belgique.
Nous avons exploré un pays immense, parcouru une contrée aux multiples contrastes, découvert d’autres réalités de vie, de travail et de militance. Ce voyage fut une expérience unique et unanimement appréciée par le groupe. Pendant près de deux semaines, nous étions douze représentants du MOC et de ses organisations et services à vivre en immersion dans la culture brésilienne. L’expérience a été «très mobilisatrice vu l’apport des émotions ressenties au contact des gens qui se battent 1».
Pour lire l'intégralité de l'article : Brésil-Belgique - Vivre une solidarité incarnée - Ici et là-bas n° 102 - Février/Mars/Avril 2016

 

 

 

 
agenda
 
newsletter